www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques

Navigation

Vous êtes actuellement : CAPD  / CAPD 2008 / 2009 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
12 février 2009

CAPD du 12 février : compte-rendu du SNUipp-FSU 64

Compte-rendu de la CAPD du 12 février 2009 par les délégués du personnel du SNUipp-FSU

(Monette Lacomme, Mathilde Blanchard, Catherine Beaumatin, Hélène Oury, Georges Belles, Jean-Paul Rodriguez, Yann Moreau)

Points à l’ordre du jour  : liste d’aptitude direction d’école, départ formations enseignants spécialisés, mouvement départemental

Points rajoutés par le SNUipp-FSU 64  : enseignement des langues, évaluation CM2, base élèves, situation des écoles Phoebus et Bosquet à Pau, carte scolaire, journée de solidarité

DECLARATION UNITAIRE SUR http://64.snuipp.fr/spip.php ?article1060

LISTE d’aptitude direction d’école

Sur 87 candidats, 7 ont eu un avis défavorable de la commission. Parmi eux, 2 faisaient fonction de directeur cette année.

A aucun moment ces collègues n’ont reçu la signification que leur travail n’était pas fait, ni même insuffisamment fait. Le SNUipp souligne l’abbération de ces commissions qui jugent des collègues qui assurent en ce moment même l’intérim de direction, pleinement investis, inapte à bénéficier de la formation de directeur !!!! Ce genre de décision prend le risque de voir à la rentrée de mars des écoles sans directeur (puisqu’ils ont été jugés non aptes à assumer ces fonctions) Si l’inspecteur d’académie s’est engagé à recevoir ces collègues afin de leur expliquer les attentes et les décisions des commissions, afin de faire un point "sur leur pratiques et sur leur carrière", le SNUipp reste pour le moins sceptique quant à une compréhension de telles incohérences.Cette année encore il est à déplorer que des collègues soient recalés pour des motifs de candidatures prématurées avec des arguments de "connaissances à approfondir, documentations nécessaires,doit faire preuve de motivation..." C’est en proposant des formations aux collègues que leurs connaissances s’étayeront... et non l’inverse ! Ainsi,le SNUipp rappelle encore que l’administration devrait faire plus souvent le pari de l’intelligence etproposer des formations, y compris en cours d’année d’intérim. Les suppressions de sessions de stages de direction en janvier ne vont d’ailleurs pas dans ce sens. Si, à la rentrée 2009, les collègues refusés sur liste d’aptitude se voyaient obligés de refaire appel à ces mêmes personnels, pour faire fonction de Directeur l’inspecteur d’académie a assuré qu’il reconsidèrerait le projet de formation pendant l’année d’intérim.

L’administration reconnaît sans complexe, une discrimination entre les collègues, en fonction de leur circonscription, en effet, sur 26 collègues ayant assurés l’intérim, 14 ont reçu un avis favorable de leur IEN (donc étaient exemptés de commission), 12 ont été dans l’obligation de se présenter aux commissions, suite aux avis non favorables de leur IEN, en particulier dans le centre du département. Dans le même esprit, l’administration reconnaît qu’il n’y a pas le même niveau d’attente selon les commissions, qu’il faudra donc mettre en place une analyse du déroulement des commissions pour des évolutions éventuelles...

Le SNUipp-FSU 64 a dénoncé le manque d’harmonisation des pratiques des commissions. Cette année, une fois de plus, il a fallu rappeler à l’administration que certaines questions étaient très déstabilisantes et qu’un certain nombre de pré-requis ne pouvaient être exigé puisque les collègues disposaient ensuite de plusieurs semaines de formation. Nous avons rappelé notre ferme opposition à l’existence de cette liste d’aptitude. Pour le SNUipp-FSU l’ensemble des collègues volontaires doit pouvoir librement être inscrit sur la liste d’aptitude et accéder à des postes de direction.

départ formations enseignants spécialisés

Psychologue scolaire : pas de candidature

Directeurs d’établissement spécialisé : 1 départ

Option B : 1 départ

Option C : encore 2 ou 3 possibilités

Option D : 10 départs

Options E & G : aucun départ malgré plusieurs candidatures

Option F : 2 départs plus 1 possibilité.

Possibilité de candidater en option C et F jusqu’au 10 mars. Comme le SNUipp-FSU l’avait proposé lors du dernier groupe de travail, la possibilité de transfèrer des non départs en F ou C vers des demandes de départs en D a été retenue. Ainsi, si aucun nouveau candidat ne se présente pour les options F et C (limite au 9 mars), de nouvelles places pour un départ en D seront disponibles, permettant aux collègues sur liste d’attente de bénéficier de la formation ; a suivre donc.

REGLES DU MOUVEMENT

Le vœu géographique

Malgré les interventions répétées des délégués des personnels du SNUipp-FSU , lors des précédents groupes de travail et en cette CAPD, il a été impossible de faire évoluer les décisions de l’inspecteur d’académie. Les collègues en obligation de participer au mouvement ( non titulaires et victimes de fermetures) devront émettre un vœu géographique dès le premier mouvement. La zone de la circonscription reste aussi la zone minimale retenue, elle est même considérée comme trop petite dans les zones urbaines et dans ces cas là ce sont deux vœux géographiques qui sont requis ! Ces vœux géographiques se feront par nature de postes (adjoint /remplaçant/direction/etc) ; les postes fractionnés seront probablement exclus des vœux géographiques.

L’opacité quant à l’affectation sur ces vœux géographiques ( par exemple, il reste deux postes de même nature et six personnels l’ayant demandé en vœux géographiques, comment l’ordinateur choisit ?) demeure… Sans doute un premier choix aléatoire, suivi de modifications éventuelles à la CAPD… Ces modifications de règles risquent fort d’entraîner un mouvement « manuel » dès la première phase, une espèce aussi de jeu de hasard pour les collègues concernés.

Les représentants des personnels ont également demandé que les collègues en fermeture ne soient pas dans l’obligation d’émettre un vœu géographique, en vain. Si l’inspecteur d’académie s’engage à considérer avec attention la situation de ces collègues si ils sont affectés sur un vœu géographique, le SNUipp-FSU constate que plutôt qu’une règle commune l’administration joue le traitement individuel.

La note Sa réintroduction dans le barème mouvement correspond selon l’administration à la prise en compte de la valeur professionnelle des collègues… C’est inacceptable pour le SNUipp-FSU qui avait seul obtenu la disparition de la note dans le barème. Un travail de réflexion et d’analyse autour de la note sera sans doute mis en place ultérieurement.

En ce qui concerne les T2 qui n’auraient pas encore été inspectés, à titre dérogatoire pour cette année,l’inspecteur d’académie s’est engagé à prendre leur note en compte pour ce mouvement en rappelant aux IEN que l’inspection doit se faire avant les opérations du mouvement.

Les résultats Les documents continueront à être transmis aux délégués des personnels une semaine avant la CAPD . Chaque enseignant participant aura reçu dans le même temps à titre personnel, via son adresse électronique, sa possible affectation. Cette dernière pouvant être éventuellement modifiée lors de la CAPD.

La deuxième phase du mouvement conserverait bien son mode de fonctionnement actuel : parution de postes, saisie de vœux, CAPD

******************

Ces nouvelles règles du mouvement font fi des années de concertations et d’évolutions progressives tenant compte de l’expérience des uns et des autres. Pour les professeurs des écoles et instituteurs, le mouvement est le moyen de faire coïncider au mieux les contraintes et souhaits personnels avec l’engagement collectif d’assurer toute la mission d’enseignement. La mise en péril de cet équilibre risque de mettre à mal la qualité du service public. Une fois de plus le SE-UNSA et le SNUipp-FSU condamnent fermement cette manière cavalière de traiter toute une profession et tous les faux semblants qui entourent cette opération de destruction du mouvement intradépartemental.

Pour ces raisons, nous avons unitairement demandé une mise au vote de ces nouvelles règles. A la demande d’un vote à bulletin secret l’inspecteur d’académie a répondu que de toute façon, il connaissait déjà les résultats… Résultats du vote (à bulletin secret) : 14 votants, 7 pour l’administration, 7 pour les délégués des personnels. A la question « pour les instructions permanentes du mouvement » : 7 oui 7 non

enseignement des langues vivantes

L’IA rappelle qu’il y aura encore 30% d’intervenants en moins dans les écoles l’an prochain, la finalité étant que seuls les PE assureront l’apprentissage d’une LV Dans ce contexte, l’administration envisage le maintien de l’habilitation LV pour les postes fléchés et propose de « l’assouplir ». Très peu de candidats aux groupes de discussion en LV (le soir après la classe et l’aide individualisée)…le SNUipp déplore et condamne que ces heures ne soient pas comptées en heures d’animation pédagogique. L’IA rappelle qu’il n’y a aucune obligation de continuité de la langue, ni au cours de la scolarité primaire, ni entre le primaire et le collège… la seule obligation des programmmes étant celle d’assurer l’enseignement d’une langue. Pour le SNUipp-FSU 64, il est inconcevable que les collègues paient l’incurie de l’administration locale sur les langues et son retard à l’allumage sur ce dispositif. En effet, il n’y a que peu de temps que la formation initiale dispense une « formation » et délivre l’habilitation langues. A noter également le déséquilibre flagrant et inadmissible entre anglais et espagnol pour un département transfrontalier.

évaluation CM2

A la demande des délégués des personnels du SNUipp-FSU , l’Inspecteur d’Académie a fournit les chiffres des remontés des évaluations CM2 à l’administration….mais, il nous communiqué les chiffres totaux en mélangeant écoles publiques et écoles privées… !

* les écoles dont les CM2 ont moins de 10 élèves où les résultats sont collectés par l’IEN * les écoles dont les CM2 ont plus de 10 élèves où les résultats sont collectés par serveur

écoles dont les CM2 ont moins de 10 élèves : 217 écoles concernées…150 remontées…69,12%...934 élèves

écoles dont les CM2 ont plus de 10 élèves : 246 écoles concernées…149 remontées…60,5%...3648 élèves

écoles ayant fait remonter suivant la consigne unitaire (docs papiers) : 64 écoles…12,54%

écoles n’ayant rien renvoyées : 98 écoles…19,21

A noter donc que 98 écoles n’ont pas fait remonter les résultats et que 64 ont procédé à des retours sur d’autres logiciels. Tout ne se serait donc pas passer aussi linéairement que prévu ?!!!

base élèves

L’inspecteur d’académie a salué à sa façon l’engagement fort du SNUipp-FSU à ne pas permettre l’extension du dispositif Base Elèves. 69 % des écoles (publiques uniquement ce coup ci !) ont reçu la clé magiqueOTP càd 391 écoles. 344 utilisent réellement la base...

situation des écoles Phoebus à Pau

7 chaises vides à l’école Phoebus depuis quelques mois, autant d’enfants arrêtés avec leurs familles et expédiés vers l’inconnu. Les parents et les enseignants des écoles se sont donc adressés à l’inspecteur d’académie pour solliciter une intervention éventuelle de pyschologues dans les classes pour répondre et accompagner les élèves dont certains s’interrogent sur le départ sans retour de leurs camarades. Devant l’absence de réponse de l’administration, le SNUipp-FSU a mis à l’ordre du jour la situation de Phoebus. Réponse de l’ia : il y a un problème avec certains enfants qui arrivent ( !!!), l’inspecteur de la circo m’a informé d’un possible besoin de moyen pour les non francophones. Méprise au sujet de notre demande, nous avons répondu qu’il y également un problème avec certains enfants qui partent ! L’inspecteur d’académie demande à l’inspecteur de la circonscription de prendre en charge cette situation.

situation des écoles Bosquet à Pau

Depuis plusieurs semaines, les enseignants et parents des écoles Bosquet ont interpellé les pouvoirs publics et l’inspecteur d’académie au sujet de l’installation d’une antenne relais pour les téléphones portables à proximité des écoles. Devant l’absence de réponse de l’administration à la demande des écoles, le SNUipp-FSU a interpellé l’IA sur ce problème de santé publique. Réponse du concerné : j’ai transmis aux autorités compétentes, c’est aux élus locaux de régler la situation.

carte scolaire, RASED

Poste surnombre Contrairement à ce qui avait été annoncé au groupe de travail, l’administration a accepté de revenir sur les nominations à titre provisoire pour les collègues en surnombre sur des postes E ou G. Ils seront donc affectés à titre définitif, même si cela n’engage en rien à la stabilité du dispositif les années suivantes (et ce n’est pas nous qui l’avons dit !). ces postes seront "fléchés" précisément E ou G, les personnels gardent ainsi les mêmes missions et ne seront pas sur une classe comme le ministre a pu le laisser entendre par le terme de " sédentarisation". a la demande du SNuipp-FSU, les collègues dont le poste E ou G RASED basculerait en poste E ou G en surnombre, seront consifdérés en mesure de carte scolaire avec une priorité sur le poste surnombre correspondant à leur ancienne affectation RASED.

journée de solidarité

Le SNUipp-FSU 64 s’était adressé le 02 janvier à l’inspecteur d’académie pour un rappel ferme aux textes. L’IA nous a répondu par un courrier du 15 janvier. Dans le texte, "permettez-moi de vous informer que la date de la journée de solidarité, que j’ai proposé de porter de manière départementale au vendredi 03 juillet 2009, sera confirmée par chaque IEN à l’issue d’une consultation organisée par chacun d’entre eux sur la base d’une analyse propre à chaque circonscription."

Autrement dit, nous aurions pu penser que les consultations seraient effectuées dans les circonscriptions et que les dates proposées par les équipes seraint retenues comme nous l’avions vu pour certaines écoles l’an passé. Fin de la récré pour tous, en rang par deux et tous sous la même toise. L’IA maintient l’harmonisation départementale.

Le SNUipp-FSU 64 prend acte de ce déni de respect des textes et de ce manque de confiance manifeste envers les enseignants des écoles de ce département.

Mince satisfaction : l’IA examinerait les demandes des collègues qui souhaiteraint rejoindre leurs nouvelles écoles pour l’élaboration du projet d’école.

Recrutement par voie contractuelle de professeurs des écoles en situation de handicap.

1 recrutement (2 cette année) aura lieu dans les conditions définies par les textes

inéat Date limite de dépôt des dossiers à l’IA de Pau le 15 mai 2009

 

15 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 64 66 rue Montpensier, 64 000 Pau Tel : 05 59 80 28 27 - Fax : 05 59 80 67 50 Email : snuipp64
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques, tous droits réservés.