www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques

Navigation

Vous êtes actuellement : Dossiers  / Carte scolaire  

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
15 mars 2009

Vers un démantèlement de l’Education Physique et Sportive (EPS) dans les écoles primaires des Pyrénées Atlantiques

lettre ouverte à Messieurs le Recteur et l’Inspecteur d’Académie

Par Dominique Rousset, président de la FCPE 64

Marie-Hélène Genet-Ocamica, secrétaire départemental du SNEP-FSU 64

Yann Moreau, secrétaire départemental du SNUipp-FSU 64

À l’heure où toutes les parties concernées par l’éducation de nos jeunes enfants sont unanimes pour souligner l’importance de la pratique de l’éducation physique et sportive pour la santé des jeunes, notamment lutte contre la sédentarité (obésité…), l’inspecteur d’académie des Pyrénées- Atlantiques et le recteur de l’académie de Bordeaux décident de supprimer deux postes de conseillers pédagogiques départementaux en EPS.Ainsi notre département deviendrait le seul département français privé de ces conseillers départementaux.

Il est incompréhensible aux yeux des parents, et du personnel enseignant de retirer les personnels qui aident à mettre en oeuvre l’EPS obligatoire dans les écoles, s’investissent dans la formation initiale et continue des enseignants, vérifient les conditions de sécurité des différents projets pédagogiques au titre des activités physiques « à encadrement renforcé ».

Ces activités physiques à encadrement renforcé souvent ouvertes sur la pleine nature sont très développées dans le département, elles impliquent la participation de bénévoles (en 2007-2008 : 218 agréés en cyclisme, 137 en ski alpin, 90 en ski de fond, 80 en escalade) et ce sont les CPD EPS qui coordonnent et encadrent les sessions d’agréments. La sécurité des activités physiques à encadrement renforcé dépend aussi de la qualité de la formation lors de ces sessions. Les CPD EPS sont garants de cette qualité, les parents le savent et l’apprécient.

Que vont devenir les projets départementaux , comme par exemple « l’Action Ski Scolaire- élèves du primaire » qui permet, grâce à la collaboration mise en place notamment avec le Conseil général et l’Établissement public des stations d’altitudes de faire bénéficier de plus de 3000 journées ski-élèves par an des écoles volontaires de Hendaye à Ger ?

En réalité, l’administration tente de résoudre un conflit, un différend relationnel entre l’Inspecteur d’Académie et un de ces conseillers en fermant les deux postes. Nous dénonçons ici un sombre « règlement de comptes » sur le dos des écoles publiques et des élèves du département, alors même que ces deux postes ont prouvé leur utilité. À aucun moment l’intérêt des élèves n’a été pris en compte dans la gestion de cette affaire.

Pour le service public d’éducation, pour les élèves de ce département, nous demandons solennellement au recteur et à l’inspecteur d’académie de surseoir à cette suppression des deux postes de Conseillers Pédagogiques Départementaux d’EPS.

Pau, le 16 mars 2009

 

9 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 64 66 rue Montpensier, 64 000 Pau Tel : 05 59 80 28 27 - Fax : 05 59 80 67 50 Email : snuipp64
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques, tous droits réservés.