www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques

Navigation

Vous êtes actuellement : Dossiers  / Carte scolaire  

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
10 septembre 2009

HOLD UP SUR LES MATERNELLES & trompe l’œil pour le reste ! CTPD du 08 septembre

CTPD :

HOLD UP SUR LES MATERNELLES

&

trompe l’œil pour le reste !

Les nominations sur ces postes et les réaffectations des collègues en fermeture doivent avoir lieu ce vendredi. Les ouvertures sont effectives lundi matin.

Nous conseillons aux collègues concernés de prendre rapidement contact avec le SNUipp et l’administration

En bref

Un CTPD situé sous le triste regard comptable où les prises en compte de situations particulières sont restées à la marge, où les classes situées sur le seuil (c’est quoi un seuil ? il n’en existe pas administrativement, c’est l’administration qui les fixe : par exemple, cette année 29/30 en classe Maternelle est un « seuil » acceptable pour notre IA et chaque année il remonte au bon vouloir du ministère et des suppressions de postes d’enseignants !) n’ont pu faire l’objet de véritables discussions, où l’école maternelle ressort grande perdante de cette rentrée.

Pas une ouverture en classe unilingue de maternelle pour 4 fermetures sur 5 !

Triste record sur l’agglomération paloise où en guise de réflexion sur les effectifs des écoles maternelles paloises, l’IA a tranché dans le vif, en pleine rentrée scolaire, laissant les écoles sous le choc d’une décision brutale qui porte certaines de ces classes à plus de 30.

Le SNUipp-FSU a demandé en séance à pouvoir débattre de ce que chacun autour de la table estime satisfaisant en terme d’effectif par classe.

Travaille-t-on correctement à 20 par classe ? à 30 par classe ?

Pourquoi différencier maternelle et élémentaire ?

Quelle relation entre les effectifs et la réussite des élèves ?

Quel bilan des CP à 10 ?

Si certains doutaient encore du mépris et de la non reconnaissance du véritable travail d’enseignement effectué au sein de cette première école, cette carte scolaire doit pouvoir convaincre les plus septiques du danger encouru par l’école maternelle.

Le SNUipp continuera à développer les actions visant à promouvoir cette école avec tous les partenaires et militants convaincus.

Et que les collègues d’élémentaires ne pensent pas qu’ils sont à l’abri ! En effet, une fois le réservoir maternelle et RASED épuisé (à ce rythme c’est demain !), les fameux « non-seuils » s’appliqueront à toutes les écoles élémentaires…avec les nouveaux programmes et l’Aide Personnalisée, 28 à 30 par classe ne sera pas trop dur…mais nous ne nous appelons pas Cassandre !)

Sans parler, pour les collègues de CP, de l’état de préparation d’élèves qui auront subi vu les effectifs, une année de garderie en MS et une année de GS passée à faire essentiellement de la socialisation à 30 et plus !!!!

Autres écoles

Le SNUipp-FSU.64 a défendu la situation de plusieurs autres écoles :

Anglet J. Ferry, Anglet Galois, Artiguelouve, Ascain, Barcus, Bayonne nord. Bayonne maison d’arrêt, Gan, Haut de Gan, Hendaye mat. Plage, Hendaye Lissardy, Jurançon Jean Moulin, Ledeuix, Monein mat, Mourenx : Jules Ferry et Victor Hugo, Pau Lapuyade élem, Saint Pé sur, Sauveterre de Béarn, Saint Pée sur Nivelle.

Si les collègues désirent des compléments d’informations sur les débats souvent vifs, ils peuvent nous contacter…mais le combat ne fait que commencer…mobiliser les élus, prévenir la presse, ne pas hésiter à monter des interventions médiatiques et spectaculaires avec les parents…ces ajustements sont iniques…jamais l’administration n’a fait si peu de cas des élèves, des conditions d’enseignements, du devenir des personnels, de l’attente des parents…jamais la pression exclusivement comptable n’avait pris le pas sur les priorités de l’éducation !

Bilan bilingue basque

Après les fermetures injustifiées en juin, les ajustements de carte scolaire ont réaffirmé un recul qualitatif dans l’enseignement bilingue.

Lors de la mise en place du nouveau mode de calcul dans les écoles bilingues, l’Education Nationale en avait profité pour relever le nombre d’élèves nécessaire aux ouvertures, détériorant l’encadrement.

Un nouveau pas est franchi cette fois-ci, car de l’aveu même de l’Inspecteur Académique il considère ces taux comme simplement indicatifs.

En conséquence, il manque 7 à 8 postes pour que les écoles fonctionnent suivant les normes fixées dans l’accord entre l’Office Publique de la Langue Basque, donc les élus et l’Education Nationale.

L’OLPB tout d’abord co-gestionnaire de la carte scolaire, rédacteur de l’avant projet, est devenu banal rapporteur à posteriori du pourcentage des « ratés » ou nombre d’écoles pour lesquelles les taux ne sont pas respectés !

En fait ceux-ci ont été bafoués lors de ce CTP de rentrée.

Devant ce recul sans précédent qu’elles seront les réactions des élus et de l’OPLB ?

Il manque :

0.5 F : Barcus Biarritz BP Als Anglet G Jatxou Itxassou St Pée

Larressore Ascain Hendaye L Urrugne

1 F : Urcuit Bayonne JM

0,5 B Bayonne JM St Pée

Triste bilan !

Postes de PEMF

La carte scolaire de rentrée était l’occasion depuis des années de mettre en place des décharges pour permettre la présence de maîtres formateurs hors région paloise.

A l’heure de la remise en question d’une véritable formation professionnelle pour les futurs enseignants, le département voit disparaître les trois postes de PEMF de la circonscription d’Orthez, pourtant très riche en titulaires première et seconde années.

Si l’administration reconnaît le décalage structurel entre Pau et le reste du département avec la présence de 30 postes PEMF sur la région paloise et … 0 ailleurs, la réponse aux besoins doit se faire à moyen constant.

On s’en tient donc à une redistribution des postes PEMF palois pourvus par des non titrés, soit l’équivalent de 5 décharges. Et rien d’autres.

Le choix des implantations aurait été fait en fonction du nombre de PE2 nommés en stage filé (soit 3 pourtant sur la circonscription d’Orthez)…

Le SNUipp s’étonne que le rôle des PEMF soit réduit à l’accompagnement des PE2… il avait cru comprendre que ces postes apportaient également une aide précieuse aux conseillers pédagogiques dans l’accompagnement des T1 et T2… Faut-il comprendre que pas de PE2, pas de PEMF ? Et donc après la disparition définitive des PE2 ?... !

Les 5 postes seront donc implantés sur :

Anglet, Ainhoa, Bidos, Hasparren, Oloron Pondeilh

Appels à candidature déjà parus sur le site de l’IA

Un demi poste TICE sur Oloron

Un demi poste d’action culturelle pour le 64

Un poste de conseiller pédagogique sur Pau centre Mesures techniques

Les trois postes SESSAD rattachés jusqu’ici sur des écoles seront désormais rattachés à l’inspection Pau ASH, pour des raisons techniques. Langues vivantes et surnombres

L’administration confirme sa volonté de créer des postes de « remplaçants formation continue virtuels » en utilisant les collègues restant encore sans poste.

Ces remplaçants provisoires devraient permettre des départs de deux semaines en formation continue langue vivante pour des collègues en poste.

Ces formations ne pourront donc fonctionner que tant qu’il y aura des surnombres, après ?...Funny isn’t it !

Ces collègues, pour la plupart des sortants d’IUFM, devraient donc bénéficier du versement de l’ISSR et attendent donc leur nouvelle affectation pour vendredi, lors de la CAPD, à suivre donc.

Postes bilingues oc et basque

Malgré les interpellations répétées des délégués des personnels du SNUipp depuis le troisième trimestre de l’année scolaire passée, des postes bilingues restent encore non pourvus !

Aucun inéat prévu pour y faire face !

Le SNUipp a reposé la question une énième fois, en vain :

« Et alors, quelle solution est prévue ?

des pressions appuyées sur les collègues habilités mais en postes ordinaires, des récupérations d’itinérants ? »

Postes RASED

Afin de tenir la carte scolaire au-delà du ratio 0 découlant de la carte scolaire de février, l’inspecteur d’académie a récupéré 5 postes G restés vacants…

Il semblerait, que trois autres aient déjà été gagés en février, mais là nous ne le savons pas.

Petite opération comptable finale :

- 11 postes nets RASED récupérés en fermeture en février + 8 postes G restés vacants…le département perd donc cette année près d’une vingtaine de moyens en spécialisé…

AVS-EVS

97 enfants ayant reçus une prescription MDPH pour un accompagnement (dont 21 relevant d’une ancienne notification) restent pourtant pour l’instant sans AVS ou EVS.

Une demande de contingent supplémentaire avait été faite suite aux besoins relevés en début septembre…

L’administration s’inquiète de l’augmentation accrue des prescriptions MDPH : 150 enfants supplémentaires cette année.

Témoignages de mobilisation :

Pays basque

http://jt.france3.fr/regions/popup.php ?id=l64a_locale

Béarn

http://videojts.francetv.fr/pau/pau.php ?id=l64b_locale&portail=regionaquitaine&m_OAS=regions.france3.fr/aquitaine/videojt/1920local/pausudaquitaine&m_mmtrie=france3_regions_aquitaine_videojt_1920local_pausudaquitaine&debit=2&plein_ecran=1

Les parents, les délégués des personnels du SNUipp-FSU ne se résignent pas :

Prochaine mobilisation :

Demain vendredi 11 septembre

- Rassemblement devant l’IA entre 7h45 et 9h00

- 10 minutes de silence à "aménager" dans toutes les écoles du département

 

18 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 64 66 rue Montpensier, 64 000 Pau Tel : 05 59 80 28 27 - Fax : 05 59 80 67 50 Email : snuipp64
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques, tous droits réservés.