www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques

Navigation

Vous êtes actuellement : ESPE et début de carrière 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
26 novembre 2009

IUFM de Pau en lutte !

COMMUNICATION des PE1, PE2, PLC1, PLC2 et de l’ensemble de tous les formateurs de l’IUFM de PAU aux ECOLES du 64

Dans le cadre de la nouvelle mastérisation, le Ministre de l’Education Nationale envisage de fermer les IUFM. Les PE2 n’existant plus, nous sommes en droit de nous poser la question de l’avenir de la formation continue des enseignants. En effet, le seul objectif de notre administration est de faire des économies sur le dos du service public...

Cordialement, les PE1, PE2, PLC, PLC2 et l’ensemble de tous les formateurs de l’IUFM

DECLARATION de la CONFERENCE des DIRECTEURS d’IUFM du 20/11/2009

Des enseignants sans formation professionnelle :

quel avenir scolaire pour vos enfants ?

Le ministère vient de communiquer le 13 novernbre 2009 ses premières propositions pour la réforme du recrutement et de la formation des enseignants.

ECOLE PRIMAIRE :

Les professeurs des écoles seront désorrnais formés à l’université dans des masters (bac +5) essentiellement basés sur une seule, ou dans le meilleur des cas, deux disciplines scolaires (français et mathématiques).

Or, les professeurs des écoles enseignent non pas deux mais une dizaine de disciplines. Quand seront-ils formés aux huit autres, indispensables pour les apprentissages de base : histoire, géographie, langue vivante, sciences expérimentales et technologie, éducation physique et sportive,éducation musicale, arts plastiques, éducation civique, dont certaines n’ont pas été travaillées depuis le collège ?

Faut-il comprendre que ces disciplines n’ont plus leur place à l’éco !e ?

Quand aborderont-ils les spécificités de I’enseignement en classes maternelles ?

COLLEGE ET LYCEE :

Les enseignants des collèges et des lycées seront eux aussiformés dans des masters correspondant ou non à leur discipline, afin d’acquérir le plus haut niveau scientifique possible, en excluant la formation professionnelle qui ne sera abordée que sous la forme de quelques stages, non obligatoires avec un encadrernent et une préparation rninimum.

Comment les jeunes enseignants feront-ils face à la gestion de la classg à I’hétérogénéité des élèves, aux difficultés d’apprentissage, aux problèmes de discipline, à l’éducation citoyenne ?

POUR TOUS

Les stages en établissements scolaires ne seront pas obligatoires et n’interviendront pas dans les épreuves du concours.

Les lauréats des concours de recrutement seront dotés d’un haut niveau de connaissance scientifique, mais n’auront pour beaucoup d’entre eux, jarnais vu un élève et n’auront jamais été confrontés à la gestion d’une classe.

Avec cette réforme, toute formation professionnelle des enseignants est niée,

On ne naît pas coiffeur, médecin, avocat, ou enseignant, on le devient.

Le métier d’enseignant serait-il le seul qui ne s’apprenne pas ?

C’est d’une formation réellement universitaire, mais aussi professionnelle pour les enseignants dont notre société a besoin. Si ces propositions étaient maintenues en l’état,la formation des enseignants et des conseillers principaux d’éducation dans notre pays deviendrait quasiment inexistante, fragilisant les professeurs débutants au détriment de l’éducation des élèves.

www.iufm.education.fr

 

10 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 64 66 rue Montpensier, 64 000 Pau Tel : 05 59 80 28 27 - Fax : 05 59 80 67 50 Email : snuipp64
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques, tous droits réservés.