www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques

Navigation

Vous êtes actuellement : Dossiers  / Laïcité, mixité, droits et libertés 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
30 mars 2011

Total, Nestlé ... à l’école : c’est non !

La FSU 64 s’adresse à l’inspecteur d’académie
JPEG - 6.7 ko
total

Pau, le 29 mars 2011

Monsieur l’inspecteur d’académie,

Nous avons pris connaissance avec stupéfaction de la réponse que vous avez adressée à la proposition faite par le service de communication de l’entreprise privée TOTAL, dans le cadre de sa campagne « planète énergie ».

Vous ne pouvez ignorer que l’intervention d’entreprises privées et à but lucratif dans une enceinte scolaire, a fortiori sur le temps de classe, n’est jamais neutre et rarement exempte d’arrières pensées publicitaires et mercantiles.

C’est en partie pour ces raisons que les principes laïques, définis notamment par la loi de 1905, exigent la plus stricte neutralité de l’Etat et donc des services publics et de tous leurs agents par rapport aux religions mais aussi par rapport à la sphère commerciale.

Pour ces mêmes raisons, le rappel que cette intervention d’une entreprise commerciale se situe dans le cadre des programmes ne peut constituer une garantie suffisante de répondre aux exigences de la laïcité. Les ressources du système éducatif ne cessent d’être dangereusement amputées, au niveau des personnels (postes d’enseignants ou personnels éducatifs) comme à celui des crédits (formation, crédits pédagogiques).

Il serait alors particulièrement dangereux de penser que l’Ecole, ses élèves et enseignants auraient à gagner à des partenariats ou complémentarités avec les intérêts privés, peu compatibles avec les valeurs de neutralité, d’égalité et de solidarité constitutives du service public.

C’est pourquoi, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, nous vous demandons de revenir sur votre décision, conformément aux principes laïques qui s’appliquent à tout agent de l’État. Nous vous prions d’agréer, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, nos salutation respectueuses.

Hervé Moreau

JPEG - 7.5 ko
nestlé

Pau, le 18 avril 2011

A l’attention de Monsieur l’Inspecteur d’Académie des Pyrénées-Atlantiques

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

Nous avons pris connaissance d’un courrier relatif à une campagne de communication institutionnelle de la société Nestlé, via sa fondation. Ce courrier a été envoyé aux enseignants du département par Monsieur Perriau, Inspecteur de l’Education Nationale Adjoint à l’Inspecteur d’Académie. Une nouvelle fois, nous tenons à vous faire part de notre opposition aux pratiques dont il est question. Malgré votre courrier en réponse du 29 mars relatif au programme « Planète énergie » de la société TOTAL, dont nous accusons ici réception, nous persistons à dire qu’il s’agit dans les deux cas d’une atteinte au principe de laïcité et de neutralité du service public.

En l’occurrence, il est difficile de penser qu’il n’y a pas d’arrières pensées lucratives de la part de cette entreprise, les enfants étant de nos jours des prescripteurs privilégiés et facilement manipulables. La jeunesse du public visé est édifiante. A la manière des publi-reportages qui foisonnent dans la presse, l’activité proposée pour faire participer « d’heureux » lauréats à la journée « Les enfants à table », ne peut que favoriser le trouble dans les esprits de nos jeunes élèves. Nous ne pouvons accepter que l’Education nationale participe à une campagne de valorisation de l’image d’un groupe agro-alimentaire. Nous voyons là une emprise commerciale sur un enseignement, contraire au code de l’Education, enseignement qui doit par ailleurs être pleinement et indépendamment assuré par l’Education Nationale, dans un objectif de formation citoyenne. Nous considérons enfin qu’il s’agit d’une porte ouverte dangereusement. Dès lors que la possibilité d’intervenir est donnée à une entreprise, il devient difficile de l’interdire à d’autres.

Aussi, nous vous demandons d’intervenir et nous comptons à l’avenir sur votre totale vigilance afin que l’École soit préservée de ces tentatives d’immixtion à but commercial, préjudiciables aux apprentissages de l’hygiène de vie et de l’exercice de la citoyenneté, ici, en tant que consommateur.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, nos salutations respectueuses.

Hervé Moreau Secrétaire départemental Fédération Syndicale Unitaire

 

17 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 64 66 rue Montpensier, 64 000 Pau Tel : 05 59 80 28 27 - Fax : 05 59 80 67 50 Email : snuipp64
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques, tous droits réservés.