www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques

Navigation

Vous êtes actuellement : Dossiers  / Rythmes scolaires 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
7 décembre 2012

Rythmes scolaires : état d’urgence ?

RYTHMES SCOLAIRES : sûrement pas sans nous !

Les syndicats étaient réunis rue de Grenelle, mercredi 5 décembre, sur le dossier des rythmes scolaires.

Une première clarification mais des questions lourdes qui restent en suspens : le point.

Ce qui ne devrait plus bouger

- Les nouveaux rythmes scolaires s’appliqueront à la rentrée 2013. A titre dérogatoire, la semaine de 4 jours et demi pourra entrer en vigueur en septembre 2014. Un même département pourra donc avoir des écoles à 4 jours et d’autres à 4,5 jours.

- L’organisation de la semaine est fixée par l’IA, après avis des conseils d’écoles ou de la mairie dans le cadre d’un projet éducatif territorial. Chaque conseil municipal doit délibérer sur les modalités avant le 01 février 2013.

- La semaine est constituée de 24 heures d’enseignement sur 9 demi-journées.

- La journée de classe ne doit pas dépasser 5h30 et la demi-journée de classe ne peut excéder 3h30.

- L’aide personnalisée est remplacée par "un temps d’activités pédagogiques complémentaires" inscrit au service des enseignants et organisé en groupe restreint.

Son volume horaire n’est pas défini pour l’instant. Le contenu de ce temps complémentaire apparaît ouvert (activités liées au projet d’école, aide au travail personnel, aide aux élèves en difficulté,...). De plus, son organisation serait laissée à l’initiative des équipes…

Ce qui reste à négocier

- L’amélioration des conditions de travail des enseignants

- La revalorisation salariale et la compensation financière

Un nouveau tour de discussions est programmé fin décembre.

Ce qui interroge

Quel sera le réel allégement ? Quel bénéfice pour les enfants, les élèves ?

Quel sera le nombre d’élèves d’un « groupe restreint » ?

Cette question ne pourra pas être réglée par des rapports de force locaux avec les collectivités. Quoiqu’il en soit, il faudra cadrer nationalement.

Quel sera le volume horaire de ce temps pédagogique complémentaire ? Un cadrage national et clair est indispensable. Pas question que les enseignants négocient localement ce temps de service avec les collectivités locales. C’est tout l’enjeu de la négociation sur la redéfinition des 108 heures.

Le SNUipp-FSU a redit son exigence que soit reconnu le temps consacré au travail en équipe, rencontre avec les multiples partenaires... La situation actuelle ne peut rester en l’état.

Quelle serait l’éventuelle indemnité et son montant ?

Ce que le SNUipp-FSU 64 vous propose

Le changement des rythmes scolaires

ne peut se faire sur le dos des enseignants !

Pour envisager sereinement le choix de rester à 4 jours ou de passer à 4,5 jours, les enseignants doivent obligatoirement être éclairés sur le cadrage de leur temps de service et la question des rémunérations. La réforme ne pourra s’apprécier qu’avec tous ces éléments.

Dans cette perspective, le SNUipp-FSU 64 vous propose

de réunir un conseil d’école extraordinaire dès la rentrée afin que le débat ait lieu et pour de ne pas se retrouver devant un fait accompli (qui plus est par voie de presse quelquefois) le 1er février.

Pensez à nous informer des rencontres et propositions locales.

Nous nous adressons dans le même temps à l’association des maires de France du département pour relayer cette attente forte de concertation.

 

36 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 64 66 rue Montpensier, 64 000 Pau Tel : 05 59 80 28 27 - Fax : 05 59 80 67 50 Email : snuipp64
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques, tous droits réservés.