www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques

Navigation

Vous êtes actuellement : Dossiers  / Carte scolaire  

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
19 janvier 2017

Carte scolaire rentrée 2017 : + 11 postes

LES PROPOSITIONS DE MESURES SONT ARRIVEES, N’HESITEZ PAS A NOUS CONTACTER POUR SAVOIR PLUS !!!

Carte scolaire : c’est le titre donné aux opérations administratives concernant la gestion des dotations de postes dans le département, entre autres les ouvertures et fermetures de classes.

Elle se déroule en quatre temps :

(voir aussi le schéma du fonctionnement de la répartition des dotations de carte scolaire ci-contre).

1- Un Comité Technique Ministériel : il fixe la dotation globale des postes, leur répartition par académies et les priorités de politique éducative.

2- Un Comité Technique Académique : le recteur répartit les postes pour chaque département et propose une déclinaison académique des priorités ministérielles.

3- Un Comité Technique Spécial Départemental : le DASEN répartit les moyens sur le département.

4- Une Commission Départementale de l’Education Nationale, présidée par le préfet, associant les parents d’élèves et les partenaires de l’école : entérine les décisions.

Une baisse de démographie scolaire de 24 élèves est prévue pour le département ; une baisse d’ailleurs sans doute minorée puisqu’elle inclut une montée de la scolarisation des moins de trois ans.

Le CTA d’hier a confirmé une dotation de + 11 postes pour le département. Cette dotation positive (la plus importante depuis 20 ans) malgré une baisse d’effectifs représente une exception qui mérite d’être soulignée. Ne soyons pas bégueules !

Mais attention, cela n’implique pas qu’il n’y aura pas de fermeture de classe. Certaines écoles ont une augmentation d’effectifs qui nécessitera une ouverture, celles-ci seront compensées par des fermetures, sur des proportions équivalentes.

Aussi, comme chaque année, le SNUipp-FSU64 vous invite à nous faire remonter vos situations : risque de fermeture, demande d’ouverture en remplissant les fiches de suivi ci-contre.

En effet, le DASEN souhaite utiliser la dotation pour une « amélioration qualitative » : ASH, PMQC, mise en place de la convention ruralité, scolarisation des TPS. Ce qui correspond aux priorités académiques et ministérielles.

Le SNUipp-FSU se félicite de l’ouverture de postes en RASED : sans doute maîtres G et réouverture de quelques demi-E. De même, nous avons toujours défendu les dispositifs PMQC, qui, accompagnés d’une formation, peuvent être une plus-value importante pour les équipes, dans la mesure où ils ne constituent pas une compensation à une fermeture. De même, le DASEN, afin de permettre la scolarisation des TPS, semble s’orienter vers une réduction de l’iniquité des taux d’encadrement entre les maternelles et les élémentaires. C’est une revendication du SNUipp-FSU depuis trop d’années. Et si une montée de la scolarisation des moins de trois ans est un point fort, il ne peut être considéré que sous un angle quantitatif mais bien aussi qualitatif (taux d’encadrement, locaux et environnement scolaire adaptés…)

Concernant les conventions ruralités, si le SNUipp-FSU n’a pas d’opposition de principe à la création de RPI qui peut évidemment être pertinente, cela ne peut être une systématisation : les temps de transport ou le regroupement vers des « gros » RPI doivent interrogés. Le SNUipp dénoncera toute pression qui viserait à fermer des classes, au-delà des seuils de référence, pour obliger à des créations de RPI non souhaitées. De plus, le SNUipp-FSU alerte sur les risques d’une seconde étape vers une concentration des écoles sur un seul pôle. Cette hypothèse s’appuie sur le rapport Durand et la réforme territoriale (en particulier la loi Nôtre) qui redéfinit le tissu rural. Mais que devient un village sans école, sans service public ?

Bref, s’il est convenu que cette carte scolaire est loin des saignées des années passées, l’effort pour mettre en œuvre une refondation effective est bien tardif et reste insuffisant pour permettre une baisse des taux d’encadrements qui restent pour le SNUipp-FSU un facteur clé d’une amélioration des conditions de travail des personnels et de la réussite de tous les élèves.

 

11 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 64 66 rue Montpensier, 64 000 Pau Tel : 05 59 80 28 27 - Fax : 05 59 80 67 50 Email : snuipp64
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques, tous droits réservés.