www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques

Navigation

Vous êtes actuellement : Dossiers  / Pédago : Lecture, grammaire, programmes... 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
2 octobre 2006

Lecture : éviction de Goigoux, dépêche AFP du 02 octobre

PARIS, 2 oct 2006 (AFP) -

Une centaine de formateurs qui participaient lundi au Collège de France à un séminaire sur la lecture ont quitté la table avant l’arrivée du ministre de l’Education pour dénoncer l’attitude de Gilles de Robien sur l’apprentissage de la lecture, a constaté une journaliste de l’AFP.

Cette protestation intervient dans le cadre d’une polémique générale après l’éviction récente d’un formateur, Roland Goigoux.

Cet universitaire vient d’être exclu de l’Ecole supérieure de l’Education nationale (Esen) où il assurait depuis dix ans la formation d’inspecteurs de l’Education nationale sur la lecture à cause d’un livre intitulé +Apprendre à lire à l’école+ (Retz).

Il est accusé d’avoir remis en cause la circulaire récente interdisant la méthode globale de lecture et imposant la méthode syllabique alors que, dans son ouvrage, il affirme expliquer "simplement où nous en sommes aujourd’hui avec la lecture".

Peu avant l’arrivée du ministre après 17h00, les formateurs en IUFM (formation des enseignants) ont ainsi lu un texte dans lequel ils ont énoncé "l’instrumentralisation des chercheurs pour servir un discours ministériel qui s’adresse en réalité à l’opinion", ont expliqué à l’AFP plusieurs formateurs qui ont quitté la salle.

Ils ont également déploré la différence entre les déclarations du ministre, qui évoque une "réforme", et les programmes corrigés par ses textes, dans lesquels, selon eux, "il n’y a rien de nouveau" par rapport aux méthodes préconisées jusqu’alors.

Dans leur texte, ils ont surtout insisté sur la pression exercée, selon eux, depuis la rentrée, sur les enseignants de CP : "le discours du ministre (sur la lecture) n’est pas sans conséquences sur les rapports entre les enseignants et les familles. C’est dur pour les enseignants de CP en ce moment", a déclaré Eric Barjolle, formateur à l’IUFM de Poitiers.

Présent au séminaire, Gilles Moindrot, secrétaire général du Snuipp-FSU principal syndicat du primaire, a jugé le ministre "en décalage avec les préconisations ou les réflexions des scientifiques", soulignant que l’éviction de M. Goigoux a "créé un malaise".

 

3 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 64 66 rue Montpensier, 64 000 Pau Tel : 05 59 80 28 27 - Fax : 05 59 80 67 50 Email : snuipp64
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques, tous droits réservés.