www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques

Navigation

Vous êtes actuellement : CAPD 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
26 juin 2018

CAPD du 26 juin 2018 : Second Mouvement, Hors Classe...

Compte-rendu de la CAPD du mardi 26 juin 2018

Lecture de la déclaration liminaire du SNUipp-FSU 64 […. La première promotion Hors Classe faisant suite à l’entrée en vigueur du PPCR aurait pu être l’occasion d’un message de reconnaissance vis-à-vis d’une profession soumise à des conditions de travail difficiles pour des salaires qui n’évoluent significativement plus depuis de trop longues années. En choisissant de ralentir le déroulement de carrière de plusieurs centaines de collègues, qui ont appris avec amertume que leurs états de service n’avaient rien de remarquable, vous avez préféré leur adresser un tout autre message : que l’avis d’un supérieur hiérarchique est souverain et n’a pas à être justifié, y compris quand il est émis par un IEN qui ne connaît pas les personnes qu’il juge…]

Déclaration liminaire :

PDF - 59.6 ko
DECLARATION LIMINAIRE du 26 juin

Validation de la liste des personnels promus à la Hors-Classe :

115 promus en respectant le quotat 80% femmes et 20% hommes s’étalonnant sur les échelons 10 et 11. Suite à la dernière CAPD et les nombreux courriers reçus par les IEN, certains avis ont été modifiés. Cependant, nombre de collègue reste encore avec un simple avis satisfaisant. Pour le SNUipp-FSU 64, il est inadmissible que ces avis soient non révisables car il est certain qu’ils retarderont l’accès à la Hors Classe pour ces collègues. D’autant qu’aucun critère lisible n’a été communiqué.

Suite à la dénonciation de ce non pilotage, le DASEN s’est engagé à prendre ces responsabilités en justifiant l’avis émis à tous les collègues demandant une transparence des critères d’évaluation. Nous vous encourageons donc, à envoyer par la voie hiérarchique, un courrier demandant des explications. Au vu du débat engagé sur ce sujet, le SNUipp-FSU 64 a voté 4 voix contre et 1 abstention, justifiant celle-ci, par l’obtention de l’engagement de l’administration concernant la justification des avis.

Allègements de services

3 ETP cette année. Le SNUipp-FSU 64 regrette une fois encore que tous les besoins ne soient pas couverts. Chaque situation doit être suivie au plus près et nous regrettons que le déploiement académique ne prenne pas en compte la réalité départementale puisque les médecins de prévention attribuent les allègements en fonction d’une enveloppe contraintes.

Résultats du 2d mouvement :

A l’issue de cette seconde phase du mouvement, 59 collègues restent sans affectation.

La commission des affectations d’office se déroulera le lundi 2 juillet toute la journée. Envoyez-nous la fiche de suivi affectation d’office

Le SNUipp-FSU 64 regrette une fois encore la multiplication des postes à profil. En observant le nombre de postes restant vacants, cette procédure fait preuve une fois de plus de son inefficacité.

Ineats :

A ce jour, 22 personnes entrent dans le département dont 4 en basque, 1 en occitan et 1 option C.

Classe exceptionnelle : Le quotat 80% femmes et 20% hommes n’est pas encore atteint dans le département mais s’améliore : aujourd’hui 28% sont des hommes. 39 heureux élus ont été promus à la classe exceptionnelle sur 80 promouvables. 34 dans le vivier 1, les méritants (qui ont eu pour 11 avis excellent, 14 avis très satisfaisant et 9 satisfaisant) et 5 dans le vivier 2 sur 7 promouvables. 7 collègues ont été promus à l’échelon spécial du grade de classe exceptionnelle.

Questions diverses :

1- Lors de la CAPD du 6 décembre 2017, nous avions fait part de notre étonnement face aux quotités des AESH exerçant en ULIS école, qui ne couvraient pas, dans bien des cas, l’ensemble du temps scolaire. M. le secrétaire général nous avait alors répondu qu’un passage de l’ensemble des AESH des ULIS école à une quotité au moins égale à 60% (ce qui permettrait a minima de couvrir les 24 heures de scolarité hebdomadaires) était à l’étude. Qu’en est-il aujourd’hui, à l’heure de préparer les contrats de ces personnels pour l’année prochaine ? Suite à notre intervention, nous avons obtenu la confirmation que les AESH-Co seront affectés sur l’ensemble de la quotité hebdomadaire des 24h à la rentrée de septembre 2018.

2- Les remontées des écoles mentionnant des collègues non remplacé-es n’ont cessé de se succéder durant l’ensemble de l’année. Pouvons- nous connaître le nombre de journées non remplacées à ce jour ? Quelles solutions envisagez-vous pour mieux garantir la continuité du service public d’éducation pour l’année scolaire à venir ? 219 journées en mai et 357 en juin. Le SNUipp-FSU déplore une fois de plus le manque récurrent de remplaçant sur le département. Ce sont au total plus de 2000 journées non remplacées sur l’ensemble du département. De plus, nous regrettons que les décharges de direction servent trop souvent de variable d’ajustement en cas de non possibilité de remplacement.

3- Demandes de disponibilité : où en est-on ? Les demandes de plus de 3 années ont toutes reçu un refus catégorique. En revanche, toutes les demandes initiales ont été acceptées. N’hésitez pas à nous interpeller individuellement pour avoir plus d’informations.

4- Congé de formation professionnelle : où en est-on ? Le DASEN est en attente des intégrations éventuelles pour donner ces dernières réponses.

Les délégués du personnels, Cathy Beaumatin, Cécile Berterreix, Stéphanie Carricart, Philippe Gassan et Mélina Roux.

 

6 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 64 66 rue Montpensier, 64 000 Pau Tel : 05 59 80 28 27 - Fax : 05 59 80 67 50 Email : snuipp64
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques, tous droits réservés.