www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques

Navigation

Vous êtes actuellement : Stagiaires 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
7 septembre 2018

CAPD de Rentrée du 7 septembre 2018

Retrouvez ci-dessous la déclaration liminaire du SNUipp-FSU 64 :

PDF - 115.1 ko
Décla liminaire CAPD SNUipp-FSU 7 septembre

Et la réponse de M le DASEN :

Le DASEN explique les difficultés rencontrées actuellement par le département au niveau de la « ressource humaine »par la hausse surprise des effectifs dans le 64 depuis deux années. Il ne s’agit pas selon lui d’un manque de dotation ou d’une politique d’austérité budgétaire menée par le Recteur et plus généralement par l’ensemble du gouvernement, mais plutôt d’un ajustement nécessaire à des évolutions démographiques imprévues.

En outre, il évoque le refus de certaines petites communes de mettre en place des RPI pour expliquer le manque de postes dans le département.

Selon lui, il existe un « gisement de 50 postes » dans les Pyrénées Atlantiques si le milieu rural consentait à s’organiser et si les villes plus importantes entreprenaient d’optimiser la répartition de leurs élèves.

Points abordés lors de la CAPD :

- Modification promotion à la Hors Classe : le départ en retraite d’un collègue promu à la Hors Classe libère une place pour la promotion 2018 au profit d’un autre collègue.

- Résultats des commissions postes à profil :Les postes vacants ont été pourvus ( vous pouvez contacter la section ) Une commission pour pourvoir le poste à mi-temps restant à la maison d’arrêt de Bayonne doit être organisée dans les semaines à venir.

- Points sur les démissions enregistrées au 1er septembre 2018 : pas moins de 10 démissions ont été enregistrées en cette rentrée, et deux autres démissions potentielles seraient en cours. Les refus adressés par la DSDEN aux personnels en demande de disponibilité expliquent en grande partie le nombre très conséquent de démissions en cette rentrée.

Bilan de la phase d’INEATS/EXEATS : 42 INEATS sont entrés à ce jour dans le département. D’autres INEATS en provenance des autres départements de l’Aquitaine (à l’exclusion de la Gironde, qui bloque systématiquement les demandes d’EXEATS de ses enseignant-es) sont encore à l’étude.

- Ajustements de rentrée et affectation d’offices des personnels : malgré le nombre important d’INEATS, environ 17 équivalents temps plein restent pour l’heure non pourvus. Le DASEN envisage pour l’instant d’utiliser les moyens de remplacement, voire des postes de Maitres Formateur et d’enseignant-es RASED non pourvus pour couvrir ses besoins.

QUESTIONS DIVERSES du SNUipp-FSU 64 – CAPD du 7 septembre 2018

Passage à la Hors Classe : lors de la dernière CAPD de l’année 2017/2018, M le DASEN s’était engagé à contacter individuellement tous les personnels ayant fait l’objet d’un avis de leur IEN afin de le leur expliquer individuellement. Où en est-on ? Le DASEN considère que le courrier envoyé à chaque collègue pour justifier l’appréciation reçue dans le cadre de la campagne de promotion 2018 suffit.

Le SNUipp-FSU 64 invite à nouveau l’ensemble des collègues qui sont en demande d’explications concernant l’avis reçu en fin d’année dernière de solliciter leur IEN pour obtenir une entrevue et une réponse réellement personnalisée. Les délégué-es du personnel SNUipp-FSU 64 se rendront disponibles pour vous accompagner lors de ces entretiens.

Stage CAPPEI : Quelles seront les modalités d’accès aux stages MIN qui doivent se mettre en place à partir de cette année ? La DSDEN n’est pas en mesure pour l’heure de préciser les modalités d’accès à ces stages MIN, qui doivent être ouverts aux titulaires du CAPA-SH qui souhaiteraient changer d’option spécialisée, aux récents titulaires du CAPPEI qui ont droit à ce complément de formation ou à tout autre collègue non titré qui en ferait la demande.

UPS : l’organisation de dispositifs d’accueil des élèves issus de la communauté du voyage rattachés à des collèges se révèlent moins efficace, notamment au niveau de l’absentéisme des élèves, lorsqu’elle est mise en place sur deux journées pleines plutôt que sur 4 matinées. Pouvez-vous prendre position pour conforter l’organisation sur 4 matinées des UPS qui le souhaitent ? Le DASEN ne souhaite pas privilégier une organisation plutôt qu’une autre. Il considère que la corrélation entre absentéisme et organisation de l’UPS est au contraire une preuve de l’échec de ce dispositif : le dispositif vise à assurer l’inclusion des élèves en classe ordinaire.

L’engagement des enseignants occupant ces postes et des personnels les accompagnant est très important. Il est essentiel d’accompagner leur travail au quotidien pour offrir aux élèves les plus fragiles les conditions les plus favorables possibles à leur scolarisation. En outre le SNuipp-FSU continue de demander à ce que ces postes bénéficient de temps pleins.

Commissions de recrutement AESH : nous souhaiterions faire un point sur les conditions de recrutement des futur(e)s AESH. Beaucoup d’entre elles-eux vivent l’entretien de recrutement comme éprouvant et plus ou moins arbitraire et transparent. Le DASEN s’engage à ce que les candidats à des postes AESH soient destinataires en amont des modalités de recrutement, de la composition et des attendus du jury… En outre, les recours seront systématiquement étudiés avec attention.

Le travail des AESH est essentiel au bon fonctionnement des écoles. Le SNUipp-FSU 64 considère qu’il est indispensable que ces personnes intègrent pleinement les équipes pédagogiques et accèdent de ce fait à un statut lié à la Fonction publique. Nous pensons aussi qu’il serait opportun que les commissions aient connaissance des retours effectués par les écoles où ont exercé les candidat.e.s quand il y en a.

Parmi les nombreux INEATS obtenus ces derniers temps, sait-on combien de personnes sont titulaires d’une spécialisation (E, G, Psy...) ? Une très faible part d’entre eux est effectivement titulaire du CAPPEI (une personne d’après les renseignements dont dispose la DSDEN).

Lors du calibrage des départs en formation CAPPEI, le DASEN avait souhaité limiter le nombre de départs en formation en prétextant le recours à des ressources issues d’autres départements. La vague de recrutement d’INEATS opérée durant l’été démontre, si besoin était, que les mutations interdépartementales ne sont pas une source sûre de personnels spécialisés titrés. Le SNUipp-FSU 64 réaffirme la nécessité de proposer un nombre de départs en formation suffisant pour couvrir les besoins identifiés, sans envisager de recourir à d’hypothétiques recrutements qui finalement ne sont pas au rendez-vous.

A-t-on une évaluation du nombre d’élèves avec notification MDPH (de juin ou juillet) et qui sont toujours non accompagnés à ce jour ? A ce jour, la DSDEN dénombre 1130 notifications pour une aide humaine. Il est impossible, pour l’heure, de définir le nombre d’enfants non accompagnés dans le département.

Feuille de paie dématérialisée : le dispositif est-il opérationnel dans le département ? Le DASEN n’est pas en mesure de répondre. La plate-forme paie devrait être interrogée plus directement pour obtenir réponse à cette question.

Elections professionnelles : une campagne d’information par l’administration est-elle prévue, sous quelle forme ? Le DASEN se conformera aux textes officiels pour accompagner le bon déroulement des opérations de vote.

 

7 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 64 66 rue Montpensier, 64 000 Pau Tel : 05 59 80 28 27 - Fax : 05 59 80 67 50 Email : snuipp64
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques, tous droits réservés.