www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques

Navigation

Vous êtes actuellement : CAPD 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
17 janvier 2019

Compte-rendu de la CAPD du 17 janvier 2019

Ce matin avait lieu une CAPD (dont l’ordre du jour était la mise en place post-élections et le vote du réglement intérieur à la CAPD).

Vous trouverez ci-dessous la déclaration liminaire lue par vos délégués du SNUipp-FSU 64 :

" La CAPD de ce jour est la première instance dont la composition émane directement des élections professionnelles de 2018. Lors de ce scrutin, un regain significatif de participation a pu être observé tant au niveau national que départemental et nous ne pouvons que nous en réjouir.

Pour le SNUipp-FSU 64, il s’agit là d’une manifestation incontestable de l’attachement de la profession aux instances paritaires synonymes d’équité et de transparence.

Pourtant, nous demeurons inquiets quant à l’avenir du paritarisme et du dialogue social au sein de la Fonction Publique.
- Parmi les raisons de cette inquiétude, il y a d’abord les dysfonctionnements nombreux qui sont venus entacher le déroulement même du scrutin : l’impossibilité pour de nombreux collègues Inéats ou AESH d’accéder à leur messagerie professionnelle ou à Iprof, la lenteur de l’application informatique qui a contraint nombre de collègues à faire preuve d’une grande ténacité pour voter, le blocage du serveur qui a raccourci d’une journée la période de vote. Comment ne pas considérer ces événements comme autant de preuves de négligence de la part du Ministère ?
- Il y a ensuite le nombre restreint de représentant.es du personnel qui sont présent.es autour de la table aujourd’hui. Nous étions 10 et nous voilà 7, alors qu‘on savait très bien que la date de comptage retenue ne refléterait pas la réalité du nombre d’enseignants.
- Il y a également la lente redéfinition du pilotage de l’Education Nationale, qui se fait de plus en plus au niveau rectoral. Un nombre grandissant de décisions qui ont vocation à s’appliquer conjointement aux 5 départements de l’académie de Bordeaux se prennent désormais au niveau du Recteur. Or, aucune instance paritaire n’existe à l’échelon académique, ce qui n’est pas sans poser question à l’heure où un projet de fusion des académies est à l’étude. L’éloignement géographique crée l’éloignement de la connaissance du terrain. La réalité de la Gironde n’est pas la même que celle de la Dordogne et celle de la Dordogne est aussi bien différente de celle des Pyrénées Atlantiques.
- Il y a enfin le caporalisme à l’œuvre dans l’ensemble de la Fonction Publique et que de nombreux chercheurs : économistes, historiens, sociologues, nomment le Nouveau management public. Les évaluations CP en sont une parfaite illustration. Celle d’une demande institutionnelle dont le seul intérêt est sa « mesurabilité », pilotage par le chiffre pour justifier des mesures d’économie et une main mise idéologique sur les contenus et méthodes d’enseignement…

Les enseignants en sont réduits au rôle de simples exécutants, tout juste capables de passer les consignes puis de saisir des résultats (au demeurant très chronophages), étant écartés, non seulement de la conception mais aussi de l’analyse et de l’exploitation de ces évaluations : c’est méconnaitre ou, pire, nier leur expertise.

C’est pour ces raisons, et dans un souci de protection des élèves, que le SNUipp-FSU a rejoint l’intersyndicale réunissant au niveau national SNUipp-FSU donc, SE-Unsa, SGEN, CFDT, SUD, FO et CGT demande l’abandon de cette deuxième phase d’évaluations.

Le SNUipp-FSU sera à présent extrêmement vigilant à ce que des menaces de coercitions ou tentatives d’achat des consciences n’éteignent pas la volonté de nos collègues de ne pas se faire voler leur place de professionnels de l’éducation."

Informations diverses :

- AESH : en cas d’absence de l’élève, que font les AESH ? Elles restent dans l’école, et viennent en soutien dans les classes mais ne doivent pas accomplir de tâches administratives.

- Le calendrier des instances administratives n’est toujours pas fixé. Nous demandons à ce que la date de la CAPD Hors Classe permette à nos collègues proches de la retraite de prévoir leur départ ou non à la retraite. Un classement même sans connaissance du quota, s’il est basé sur une priorité de ces collègues leur permettra d’envisager leur avenir immédiat.

Le groupe de travail sur le mouvement est reporté : à l’encontre de ce qui a été avancé en groupe de travail académique, le DASEN est en attente de la circulaire académique et n’exclut pas que le mouvement se fera peut-être en une seule phase. Nous réaffirmons notre opposition à ce projet.

- Hors Classe : Le corolaire entre avis et entrée dans la Hors Classe ne peut que dénaturer le PPCR. Le DASEN poursuit sa réflexion sur le sujet et n’a pas de dogme en la matière. Il souhaite tirer des leçons de sa pratique passée. Nous souhaitons qu’il rejoigne nos conclusions !

- Les circulaires sur le temps partiel vont bientôt paraître. Les réponses sur les disponibilités seront, comme cette année, tardives à cause du manque d’enseignants.

- Affectation en CP et en CE 1 dédoublés : Les nouveaux PV d’installation ne sont que des objets administratifs. Ce sont des PV de réaffectation : ce ne sont pas postes fléchés, l’ancienneté dans l’école est conservée, et c’est le conseil des maîtres qui décide de l’affectation des collègues sur ces classes-là, comme sur les autres.

- Les écoles ont reçu un courrier demandant que soit indiqué l’âge de l’enfant sur les formulaires de demande d’autorisation d’absence dans le cadre d’un rendez-vous médical ou d’une hospitalisation d’un enfant et où la présence du parent est sollicitée. Le SNUipp-FSU 64 a demandé la raison de cette nouveauté et a obtenu pour toute réponse : "c’est à titre d’information". Affaire à suivre... N’hésitez pas à nous signaler tout changement de pratique à ce sujet.

 

33 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 64 66 rue Montpensier, 64 000 Pau Tel : 05 59 80 28 27 - Fax : 05 59 80 67 50 Email : snuipp64
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques, tous droits réservés.