www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques

Navigation

Vous êtes actuellement : Dossiers  / Jeunes sans papiers, Réseau Education sans Frontières 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
21 octobre 2007

Sept organisations liées à l’Education ont exprimé vendredi leur soutien aux militants poursuivis pour leur engagement auprès des sans-papiers et dénoncé "la criminalisation du militantisme", lors d’une conférence de presse commune.

FSU, Unsa-Education, Ferc-CGT, Sgen-CFDT, Sud Education, RESF et de la FCPE

PARIS, 19 oct 2007 (AFP) –

FSU, Unsa-Education, Ferc-CGT, Sgen-CFDT, Sud Education, RESF et de la FCPE

Sept organisations liées à l’Education ont exprimé vendredi leur soutien aux militants poursuivis pour leur engagement auprès des sans-papiers et dénoncé "la criminalisation du militantisme", lors d’une conférence de presse commune. "Nous avons voulu redire notre solidarité à ceux qui se battent pour les enfants de sans-papiers notamment et dénoncer, de manière générale, la criminalisation du militantisme", a déclaré à l’AFP Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU aux côtés des 4 autres fédérations de l’Education —FSU, Unsa-Education, Ferc-CGT, Sgen-CFDT, Sud Education—, du réseau RESF et de la FCPE (parents d’élèves).

Les parties présentes tenaient notamment à renouveler leur "solidarité" à Florimond Guimard, militant RESF et syndiqué au SNUIpp-FSU, à trois jours de son procès, lundi, devant le tribunal d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), a-t-il ajouté.

M. Guimard avait participé à une manifestation contre l’expulsion d’un parent d’élève le 11 novembre 2006 à l’aéroport de Marignane. "On a voulu tous réaffirmer que ce qui lui est reproché (violence sur agent de la force publique aggravée, ndlr) ne tenait pas, il n’est pas auteur de violences", a déclaré M. Aschieri.

"On l’interprète comme une tentative d’intimidation des militants engagés dans la lutte pour les les enfants sans-papiers", a-t-il dit. Une manifestation est prévue lundi à Aix-en-Provence, a-t-il dit. "Au-delà de Florimond Guimard, on a de multiples cas", a regretté M.  Aschieri, citant à Méru (Oise) le procès, le 24 octobre, "de quatre militants RESF et FSU poursuivis pour diffamation, par le maire, après avoir dénoncé dans un tract des propos inadmissibles du maire sur les étrangers".

 

12 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 64 66 rue Montpensier, 64 000 Pau Tel : 05 59 80 28 27 - Fax : 05 59 80 67 50 Email : snuipp64
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques, tous droits réservés.