www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques

Navigation

Vous êtes actuellement : Dossiers  / Laïcité, mixité, droits et libertés 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
8 janvier 2008

Sarkozy, le chanoine et la laïcité : communiqué de presse du SNUipp-FSU 64 et discours de N Sarkozy

Inacceptable remise en cause de la laïcité

Pour la transmission des valeurs, le curé au-dessus de l’instituteur, d’après le Président de la République !

C’est dans une véritable régression dans la manière de concevoir la laïcité que M. Sarkozy s’est lancé dans son discours de Rome le 20 décembre dernier.

Le Président de la République a notamment déclaré que, « dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le pasteur ou le curé, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance ».

Comme le rappelle fort justement la Ligue des droits de l’Homme, le monde actuel est plein de « fous de Dieu » qui, portés par une « espérance » délirante, poussent leur « engagement » jusqu’à « la radicalité du sacrifice de leur vie » et de centaines d’autres vies innocentes. Le tout au nom de « la différence entre le bien et le mal » et de la purification des âmes.

Quand le Président de la République place le curé au-dessus de l’instituteur comme responsable de « la transmission des valeurs », il ignore totalement ce que sont les valeurs de la République qu’il est censé représenter. La République française est laïque selon l’article premier de sa Constitution. Laïque, elle garantit la liberté de conscience et de culte, mais n’en reconnaît ni n’en soutient aucun en particulier. Elle garantit ainsi, à l’encontre du prosélytisme religieux, la liberté absolue d’être sans religion. Laïque, elle refuse le mélange entre convictions religieuses et exercice des responsabilités politiques.

La loi de 1905 portant sur la séparation des églises et de l’Etat a permis à la collectivité comme aux individus de s’émanciper des tutelles religieuses. Cette loi permet à chacun d’exister en tant que personne privée. Aucun citoyen n’est ainsi déterminé par son appartenance religieuse. Au lieu de se laisser séduire par l’acoustique réputée de la basilique Saint Jean de Latran en singeant les délires mystiques de Georges W. Bush, son modèle, le président de la République aurait été plus avisé de réfléchir aux moyens de mettre en place les conditions d’une non-discrimination économique, d’une non-ségrégation sociale fondée sur l’ethnie, la couleur de peau, le lieu de résidence. Il aurait alors rempli sa mission première, qui est de respecter la Constitution.

Le SNUipp-FSU 64 tient à rappeler fermement que ce sont bien les enseignants de l’école publique qui, à ses yeux, sont les mieux à même de transmettre le respect des valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité, de laïcité et de solidarité.

Pau, le 08 janvier 2007

Word - 44.5 ko
Discours_de_Nicolas_ Sarkozy_au_Palais_du _Latran_dec_2007

 

14 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 64 66 rue Montpensier, 64 000 Pau Tel : 05 59 80 28 27 - Fax : 05 59 80 67 50 Email : snuipp64
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques, tous droits réservés.