www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques

Navigation

Vous êtes actuellement : CAPD  / CAPD 2008 / 2009 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
14 septembre 2008

CAPD du 11 septembre 2008 : compte-rendu des débats par les délégués du personnel du SNuipp-FSU 64

Ordre du jour : affectations, passage hors classe, questions diverses

Points rajoutés par le SNUipp-FSU 64 : postes maîtres formateurs, affectations des collègues restant encore sans affectation, stages de remise à niveau, programme de réussite éducative à Pau, Enseignement des langues vivantes étrangères, retour sur le CTPD d’ajustement (moyens carte scolaire)

déclarations liminaires du SNUipp-FSU 64 et du SE-UNSA 64 : dans cette rubrique CAPD

Affectations des personnels

http://64.snuipp.fr/spip.php ?article862

Passage à la hors classe

vingt sept collègues cette année contre dix-neuf l’an dernier (nous contacter)

Postes maîtres formateurs Le SNUipp-FSU a vivement déploré que les postes IMF hors structure d’application soient une fois encore dépendants des ajustements de rentrée. Outre la précipitation des implantations que cela engendre, c’est aussi un véritable choix politique qui devrait être fait. Le SNUipp a rappelé que la formation initiale se devait d’être une réelle priorité, au niveau national comme départemental, y compris sur des zones rurales. La formation initiale des maîtres, doit relever de nombreux défis malgré les attaques incessantes du ministère (mastérisation pour le recrutement, mort annoncée des IUFM...)

L’inspecteur d’académie a répondu qu’il estimait ne pas voir les moyens de faire ces implantations au mois de mars, qu’il avait fait ce choix au regard des dotations budgétaires encore à disposition à cette rentrée mais qu’il aurait tout aussi bien pu faire d’autres choix. Nous avons mis ces choix au regard des moyens importants dégagés dans ce départmemnt pour les TICE (1/2 décharge par circonscription)

Le SNuipp-FSU réitère sa demande d’anticipation et de transparence, en particulier grâce à des appels à candidature pour les années futures. La dotation d’un poste et demi se répartit comme suit :
- 1 Artiguelouve
- 2 Sallespisse
- 1 Oloron Pondeilh
- 1 Hasparren

Si le SNuipp-FSU regrette la perte d’un demi sur la circonscription d’Orthez alors qu’il y avait une volontaire depuis plusieurs années, il salue la nouvelle implantation sur le secteur du pays basque.

Nomination de conseillers pédagogiques auprès des IEN

Le SNUipp-FSU déplore vivement que les appels à candidatures sur ces postes excluent les conseillers pédagogiques déjà en poste. La conséquence d’opérations à tiroirs et de nominations tardives ne peut constituer un argument suffisant pour exclure certains personnels de ces postes alors qu’ils possèdent les qualifications requises et qu’ils n’ont pu postuler sur ces postes lors d’un mouvement. De plus aucun texte ne justifie ces décisions unilatérales. Après les passages en force de l’IA lors du premier mouvement sur ces nominations, la coupe est pleine !

Postes de CPAIEN

Orthez : Lise Trouillhet

Pau 1 : Tiret Candelé Denise

Pau 3 : Peyrusaubes Pascale

Ces trois collègues sont nommées à titre provisoire pour l’année.

Collègues restant encore sans affectation

Ils restent en surnombre dans les écoles dans l’attente de postes nouvellement découverts. S’ils seront sans doute affectés dans la même circonscription, ils peuvent être amenés à changer d’école la semaine prochaine. Après avoir pensé à en faire des « ziliens provisoires » ou des « mis à disposition » avec des frais de déplacements pris sur les enveloppes de circonscription que l’on sait déjà très insuffisantes, l’inspecteur d’académie annonce qu’ils seront donc finalement rattachés à une école. Ce rattachement administratif devrait permettre à ces collègues de recevoir, entre autre, leurs feuilles de paye !

Le SNUipp-FSU a réitéré sa demande d’une répartition de ces personnels en fonction des besoins des écoles, en particulier où les situations sont tendus à cause d’effectifs lourds et qui n’ont pas obtenu d’ouverture (Bougarber, Mirepeix, Serres Castet, Montardon....)

L’inspecteur d’académie a répondu qu’il étudierait les situations mais qu’il ne fallait en aucun cas fonctionner avec une classe supplémentaire.

Inéats

Aucun inéat ne sera accordé cette année, le département étant toujours excédentaire.

Stage de remise à niveau

Dans l’enseignement public, 589 élèves ont suivis les stages cet été, encadrés par 29 enseignants en juillet, et 51 en aout. Dans l’enseignement privé, 221 élèves encadrés par 72 enseignants en juillet et août. Pschit !

Programme de réussite éducative à Pau

Un comité consultatif s’est réuni en juillet, auquel participait l’Inspecteur d’Académie. Il y a exposé ses orientations par rapport au contenu du programme. Il insiste cependant sur le fait que la suite est maintenant le champ de compétence du maire de Pau ainsi que du préfet, et qu’il n’avait qu’un rôle consultatif. Après le questionnaire pernicieux de l’an passé, nous continuerons de suivre avec attention ce dossier

Enseignement des langues vivantes étrangères

L’Inspecteur d’Académie n’envisage pas de modifier sa position quant à la mise en place des langues par les collègues au sein de l’école. Il estime que les configurations budgétaires actuelles ne permettent pas de maintenir des itinérants langues et nécessitent une réduction maximale des intervenants extérieurs. Le nombre de postes de maîtres itinérants étaient de 12 à la rentrée 2007, 8 en 2008. L’inspecteur d’académie est déterminé à le faire baisser encore pour qu’ils ne soient plus que 4 en 2009, et aucun en 2010. L’enseignement des langues vivantes devrait donc être assuré par les enseignants dans leurs écoles. La mise en place de « conversation » dans la langue pouvant être mis en place pour les « rassurer ». Evidemment un dispositif hors temps scolaire, basé sur le bénévolat. L’administration considère que le département s’est préparé depuis des années à ce nouvel engagement d’enseignement des langues vivantes.

Le SNUipp-FSU infirme que tous les leviers avaient été actionnés précédemment pour une mise en œuvre des langues dans ce département, et ce malgré les revendications du SNUipp-FSU 64. Il dénonce une fois encore le manque de formation continue ces dernières années, insuffisantes et réservées qu’à certains collègues ! Il rappelle aussi que les textes énoncent que tout enseignant est réputé pouvoir enseigner une langue vivant dans SA CLASSE. Le décloisonnement ne peut se faire que sur la base du volontariat ! En cas de pression, nous contacter au plus vite

Retour sur le CTPD d’ajustement

L’inspecteur d’académie certifie que les mesures de carte scolaire ne cachent aucune quotité de support budgétaire cachée. Pas de moyens supplémentaires n’ont été alloués hors commission pour les TICE ou toute autre mission. Il confirme la création de l’équivalent de 1 poste et demi pour la mise en place d’IMF hors structure (école d’application).

Le SNUipp- FSU rappelle donc qu’il reste 2X 0.25 implantation d’IMF à trouver (o.25 du poste créé et 0.25 libéré par la décharge d’un IMF sur école faisant fonction de conseillère pédagogique pour l’année).

Le SNUipp-FSU a réitéré sa demande de possibilité d’abonder à hauteur d’un quart sur l’école de Saint Jean Pied de Port maternelle afin de lancer une expérimentation dans des conditions sereines (enseignement bilingue sur une quotité de 3/4). L’IA a confirmé fermement sa décision de ne rien donner en poste supplémentaire sous prétexte d’expérimentation !

Mathilde Blanchard, Hélène Oury, Cathy Beaumatin, Jean Paul Rodriguez, Yann Moreau

 

63 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 64 66 rue Montpensier, 64 000 Pau Tel : 05 59 80 28 27 - Fax : 05 59 80 67 50 Email : snuipp64
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques, tous droits réservés.