www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques

Navigation

Vous êtes actuellement : Action : grèves, manifs, OGM... 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
8 octobre 2008

7 octobre : Une journée forte qui appelle des suites (communiqué du SNUipp-FSU 64)

7 octobre : Une journée forte qui appelle des suites

25% de grévistes dans les écoles malgré le fait que seul le SNUipp-FSU.64.appelait à la grève, des écoles fermées, 600 collègues dans le cortège éducation nationale de la manifestation à Pau (1100 manifestants d’après la presse), près de 150 en Assemblée Générale... La présence des personnels des RASED, menacés de disparition, la forte apparition visuelle du chantier de démolition de l’école publique, et particulièrement des menaces pesant sur la maternelle, par l’opération « couches-culottes » devant l’IA.

Au total une mobilisation qui montre la détermination des enseignants à refuser la casse de l’Ecole Publique, et qui appelle des suites fortes.

Prochaine étape : la manifestation nationale unitaire du 19 octobre à Paris, où nous comptons être des dizaines de milliers dans les rues pour défendre l’école publique.

C’est avec la même détermination que nous appelons les collègues à continuer les rencontres avec les parents d’élèves, à participer aux réunions d’informations syndicales à l’appel du SNUipp, à construire les suites de la mobilisation, notamment dans la période du budget en novembre.

********************************************************

COMMUNIQUE DU SNUipp

Paris, le 07 octobre 2008

Mardi 07 octobre :

une mobilisation significative des enseignants des écoles

En participant aux 87 rassemblements et manifestations, en appelant à la grève dans près d’un département sur trois (une participation de 20 à 55%), les enseignants des écoles se sont mobilisés dans le cadre de la première journée mondiale pour le travail décent, avec l’objectif de faire entendre les revendications des salariés, en matière de dialogue social comme de pouvoir d’achat, d’avenir de l’école comme de respect des enseignants.

Les enseignants des écoles dénoncent aujourd’hui avec force le mépris affiché par le ministre vis-à-vis de l’école maternelle, la désorganisation des équipes avec la mise en place des 60 h, des choix budgétaires qui pour la première fois, prévoient au budget 2009, une suppression de 6 000 postes, alors que 20 000 élèves supplémentaires sont attendus. Le choix de supprimer les RASED et de priver plus de 150 000 élèves d’aides spécialisées en dit long sur la volonté ministérielle d’aider les élèves en difficulté.

Préparer un avenir décent pour tous les jeunes, c’est rompre avec cette politique, respecter les écoles et la professionnalité des enseignants, effectuer d’autres choix budgétaires.

C’est pour porter ces exigences que le SNUipp appelle à donner une ampleur inédite à la manifestation nationale du 19 octobre et propose à ses partenaires l’organisation d’une journée de grève unitaire de l’éducation.

 

9 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 64 66 rue Montpensier, 64 000 Pau Tel : 05 59 80 28 27 - Fax : 05 59 80 67 50 Email : snuipp64
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 64 - Pyrénées-Atlantiques, tous droits réservés.